Le jour où je suis devenue maman

24 Mai

Tout a un commencement et celui de ma nouvelle vie, celle de maman (qui n’a vraiment rien à voir avec l’ancienne), a débuté le jour de la naissance de cupidon.

Un 14 février 2011… certains vont au resto, d’autres partagent un diner au chandelles, cette année là je l’ai passé en tête à chatte tête avec un gynéco, une sage femme, un anesthésiste et d’autres connards dont je ne me souviens ni la tête, ni leur fonction, et encore moins leur prénom !

Pour débuter mon aventure « bloguesque », cher lecteur, je te livre mon récit d’accouchement. Si tu t’en bas les roubignoles je ne t’en voudrais pas de cliquer ailleurs voir si j’y suis y’a mieux à lire. Sinon, toi, jeune maman ou jeune papa ou jeune ou vieux tout court, qui vibre à chaque récit d’accouchement trouvé sur un forum ma-grossesse-ma-chatte-et-moi, régale-toi… ou pas.

« Dimanche 13 février. Après une nuit chaotique de contractions, je vais honorer mes toilettes comme tous les matins pour la petite pisse quotidienne…

Mais là bizarre, j’ai du liquide transparent dans ma culotte… Dum dum dum… du liquide amniotique ?

Ne nous affolons pas, y’en a pas beaucoup, j’attend de voir si ca revient plus tard !

13h… toujours ce liquide… Je vais voir mon cher et tendre et je lui dit « je crois que je perd les eaux… » « QUOI ??? Prends tes affaires on s’en va !!! » (vous avez reconnu Les Trois Frères ? Mouhaha)

Je le rassure en lui disant de ne pas s’affoler, je prend une douche pendant qu’il fini ma valise sur mes instructions.

Arrivée à l’hôpital on me demande de pisser dans un gobelet.

J’y vais mais… rien, pas envie de pisser, même pas une goutte !! Pourtant je suis une vraie pisseuse !! Mais là rien ! Je fini par lâcher une petite pisse ridicule. Mais ça suffit pour faire le test en question. Pendant ce temps, un petit toucher vaginal (comme je les aime !) et verdict : 1 doigt… mouais peut mieux faire… essai encore !

On fini par me dire que la petite bandelette ne s’est pas colorée et que je peux rentrer chez moi… « juste des pertes »… paye tes pertes !!!

Juste où je fini de me rhabiller, la bandelette nous joue des tours… elle s’est colorée ! « Vous avez fissuré la poche des eaux, on vous garde pour cette nuit et si rien demain on provoque »…

Direction une jolie chambre… DOUBLE ! Noooooon je veux une chambre simple ! « Plus de place madame… »

Et commence alors une douce nuit de CONTRACTIONS !!!!!! J’en dors pas tellement elles sont violentes ! Je matte friends sur mon ordi portable mais je douille sévère là !

Le lendemain à 8h mon cher et tendre arrive et je descend en salle d’accouchement pour voir « où ca en est »… « 1 large » QUOI ???? !!!!

Une nuit atroce de contractions pour passer de 1 à 1 large ? C’est une blague là ?

On me pose alors du gel pour activer le col et je remonte dans ma chambre avec mon homme.

Et là… ca brûle BORDEL !!! Je me met même à saignoter et les contractions sont à la limite du supportable, j’en viens à regretter les contractions de cette nuit !

A midi un deuxième toucher vaginal et 2… seulement 2…. Contrôle monito pendant une bonne heure et le gentil maïeuticien contrôle à nouveau mon col… là,  j’ai envie de le tuer !! Quelle horreur, ça fait trop mal et les contractions n’en parlons pas ! « 2 large » …

« Et sinon comment ça se passe, faut coucher avec qui pour avoir cette putain de péridurale ? »

Le maïeuticien rigole à gorge déployée alors que j’étais on ne peut plus sérieuse… Après une nouvelle heure de monito, toujours pas de nouvelles du col mais par pitié on me pose la péridurale… ALLELUIA ALLELUIA !!!!!!

Bon en vrai, j’ai peur… Cette grande aiguille, ce produit, mais je douille tellement qu’on me proposerait de sauter du grand canyon pour calmer la douleur que je l’aurais fait !

Au bout de quelques minutes, la libération, j’en crois pas mes yeux et mon utérus… « Alors là monsieur, celui qui a inventé la péridurale… et bein… CHAPEAU !! »

Je m’endors même et les touchers vaginaux, pffff du gateau ! Quand il veut il vient l’autre ! D’un tortionnaire, il est devenu mon sauveur, mon dieu !

Je m’endors en répétant sans cesse à mon homme « le deuxième c’est quand tu veux avec ça !  » « Non mais c’est vraiment génial la péridurale !  »

Ma mère arrive à l’hôpital dans l’après-midi et elle a même le droit de venir me voir en salle d’accouchement ! On discute pendant que mon homme se soulage à coût de Winfield rouge par 30…

Les touchers s’enchainent et les heures aussi, je passe difficilement de 2 large à 5… Et comme une conne je répond « 5 doigts ? »…. Grand moment de solitude… « Non là faut pas abuser, 5 cm madame » et il sort de la salle en éclatant de rire. La péridurale ça peut expliquer le manque de cerveau ou pas du tout ?

20h le 14 février et toujours à 5cm… malgré la rupture de la poche des eaux au liquide « teinté » comme on dit dans le milieu et la perf d’ocytocine. Et le plus gênant… « Il veut pas descendre celui là ! « … « C’est grave ? » … « Regardez ma tête ? Vous en pensez quoi ? » … « Bein vu votre tronche de 4m de long c’est mauvais signe .. » Petit acquiescement…

Changement de personnel et péridurale qui ne fait plus effet… « Au secours, faites quelque chose là, j’ai mal !!!!!!!!! »

21h toujours à 5 et on commence à me mettre dans des positions très peu conventionnelles… Jambe gauche en l’air sur le coté, jambe droite en l’air de l’autre côté et malgré la recharge de péri j’ai toujours MAAAAAAAAAAAAL !

« Euh c’est normal que je ne sente plus mes jambes mais mon utérus n’a jamais été aussi réveillé PUTAIN !! »

22h toujours à 5 et ca fait plus de 24 heures que j’ai fissuré ma poche des eaux… On commence à parler de césarienne et là j’ai la frousse….

22h30 mon gynéco arrive…. j’aime pas !

« Bon mademoiselle BLABLA là on va devoir vous faire une césarienne, on peut plus attendre… Vous ne dilatez plus et bébé est toujours perché, il ne s’est pas engagé … je pense qu’il est plus gros qu’on le pensait ».

« Je pourrais le voir après la césarienne, le garder avec moi ? »… « Ca dépendra de votre état et de celui de votre enfant »…

Là j’ai même plus « PEUR », il faut carrément inventer un autre mot… et on en rajoute une couche « le papa ne peut pas être là »…. je pleure toutes les larmes de mon corps pendant qu’on change le produit pour la césarienne…

On me prépare, je traverse les couloirs sur mon brancards avec les yeux pleins de larmes.

Dans le bloc je tremble, je n’ai jamais tremblé à ce point, je ne comprend pas… je ne contrôle plus mon corps, ces tremblements sont horribles et violents… je pense même à des convulsions !

On commence à me vider comme une truite et on me prévient qu’il va falloir souffler bien fort quand ils vont appuyer pour sortir le bébé… je tremble toujours et le moment arrive, mon « accouchement » à moi… ils appuient fort et je pousse, je cris…

Je tends l’oreille…. je ne vois rien avec ce champs opératoire…. je tremble… je n’entend rien… où est mon bébé… il ne pleure pas…. et là…. la plus belle chose que j’ai pu entre en 25 ans… un petit cri, un petit hurlement… celui de mon bébé, de MON BEBE !!

OUF… il va bien !! On me le montre et là mais « QU’EST-CE QU’IL EST BEAU !!!! » !!!

Ma première phrase de maman… la deuxième fut « détachez moi ! je veux toucher mon bébé !!! ».

Je lui caresse la joue, on se regarde, il ne pleure plus. Il me fixe d’un regard perçant et je ne tremble plus.  Je touche ses cheveux en disant « Ils sont bouclés c’est beau »… »Il est vraiment beau ». « Qu’ils sont bleus ses yeux! ». Il le rapprochent encore plus de mon visage et je sens sa petite peau chaude sur ma joue. Je pleurs de bonheur, de joie… mes larmes lui mouillent la joue et il me regarde toujours avec ses grands yeux ouverts !

C’est mon fils, j’en ai mal au cœur tellement je l’aime, j’ai l’impression d’avoir pris un coup de jus, le coup de foudre de la mère et de son enfant, celui d’une rencontre qui dépasse tous les sentiments humains… ineffable…

Publicités

Une Réponse to “Le jour où je suis devenue maman”

  1. stephix août 23, 2012 à 9:01 #

    Brrr! tu m’as fait revivre mes premiers instants avec mes petits. Petite larmichette. C’est très très bien décrit!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :