A la recherche du temps perdu…

8 Jan

Aujourd’hui, en parlant (virtuellement) avec des copines mamans,  j’ai encore eu cette réalité dans la figure : je manque de temps. Elles me racontaient toutes les activités qu’elles faisaient avec leurs bambins, de bonnes idées créatives, amusantes et je me suis rendu compte que je n’arrivais pas à faire la moitié avec mon cupidon.

Gros coup de blues, de remise en question (encore), de désir d’être un peu plus souvent à la maison avec mon bébé qui grandit tellement vite ! Toute la semaine, lorsque Cupidon et moi nous rentrons du travail et de la crèche c’est déjà la course. Bain, machines, vaisselle (enfin lave-vaisselle à remplir et vider), pyjama, repas à préparer, repas à partager en tête à tête, gros moment câlin en gigoteuse dans les bras de maman et au dodo. Ca file à toute allure !

Le week end ? Lever, petit déjeuner, ménage pendant qu’il joue tout seul (enfin presque), petite sieste du matin, pause café numéro 2 avec le chef, préparation du repas, déjeuner ensemble, courses, retour des courses et sieste, goûter, parc (s’il ne fait pas trop froid), retour à la maison, bain etc… jusqu’au coucher. Le lendemain c’est la même chose avec les lessives, le linge à plier, le ménage pas fini de la veille etc etc. Entre temps, par ci par là, je peux jouer avec Cupidon mais pas des masses.

En une semaine, je dois passer seulement 20% du temps avec Cupidon, et encore pas dans la totalité vraiment avec lui, l’esprit pour lui.

Ca me rend folle ! J’aime travailler mais je ne veux plus travailler autant ou du moins comme ça. J’aimerais travailler de chez moi, organiser ma journée, mon emploi du temps. Avoir un deuxième enfant que je ne serais pas obligé d’arracher de mon sein à 2 mois et demi. Je ne le pensais pas avant, mais être une maman active au foyer, c’est ça que je veux et qu’il me faut !

Parallèlement, lorsque Cupidon dort, je m’octroie un peu de temps pour moi, pour assouvir mon besoin de création. J’ai toujours fait quelque chose de mes mains, de la peinture, de la sculpture, des bijoux et dernièrement je me suis mise au crochet. Je feuillette les sites de déco  et de création en rêvant d’un intérieur made in « parleamamere », de petits pulls pour Cupidon fait de mes blanches mains.

Bref, je me fais l’impression d’être un petit oiseau enfermé dans une cage, attaché avec un boulet, qu’on laisse de temps en temps voler dans sa cage. J’ai besoin de déployer mes ailes et sortir de ma cage ! De prendre mes graines et de partir construire un nid ailleurs, dans une ville au loyer pas exorbitant. Prendre le temps de construire des cabanes avec mes plumes, chanter de mon nid ou d’où je veux et quand je veux contre rémunération, m’occuper de mon oisillon, customiser mon nid et roucouler avec mon mâle.

Rholala j’ai été loin dans la métaphore mais je m’y vois bien ! Sauf que l’oiseau que je suis est une grosse froussarde, qui a la clef de la cage à son pied mais qui a trop peur de la prendre. Quand vais-je réussir à envoyer bouler le propriétaire de ma cage, qui me paye trois graines contre mes chants incessants ? Mystère… Qui aurais une paire de c… à vendre ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :