2 ans et déjà une personnalité bien à lui…

24 Juin

Avant d’avoir des enfants, je savais déjà que j’allais les aimer fort, très fort mais j’étais loin d’imaginer que je les aimerais autant. Je savais à peu près comment ça fonctionnait, j’imaginais quelle maman j’allais être mais sans plus.

Ce à quoi je n’avais pas pensé, c’est leur personnalité. C’est idiot, on sait bien que chaque être humain a sa personnalité mais je ne pensais pas que je remarquerais, constaterais, des traits de caractère si petit. Et surtout que j’allais adorer l’observer, le cerner, essayer de le comprendre comme une nouvelle personne que l’on rencontre.

Cupidon grandit de jour en jour, de nouveaux mots, que dis-je phrases apparaissent, des nouvelles connaissances qu’il acquiert sans que j’ai le temps de m’en rendre compte. Je suis même des fois presque déçu de voir qu’il connait une nouvelle chose sans que je n’y suis pour quoi que ce soit. Comme la première fois où je l’ai vu mettre et attacher parfaitement ses chaussures, enfiler son manteau avec la méthode « papillon » ou plus récemment compter jusqu’à 10 !

Je bosse 39h par semaine, le soir et le week end je passe donc un max de temps à jouer avec lui, l’observer, le bouffer du regard même quand je suis crevée. Et ce que j’adore par dessus tout le week end, c’est observer son comportement au parc avec les autres enfants. Ceux qu’il ne connaît pas et souvent je me pose des questions sur son caractère que je trouve déjà particulier.

Je me retrouve, je retrouve son père, sa tante, son grand-père, des traits de caractères typiquement d’une branche de la famille… et d’autres rien qu’à lui ! Un caractère tout en contraste qui m’étonne tous les jours.
Il peut être très empathique, doux et prévenant, en caressant la joue de quelqu’un et lui demandant « ça va ? » mais aussi colérique et exigeant !
Il saute sur les bébés qui passent en voulant caresser leur joue ou leur faire un bisou et va à l’affrontement avec les enfants de son âge comme en défendant son territoire.
Il peut se laisser faire par une petite fille plus grande qui le malmène et dans les minutes qui suivent craquer et lui donner une claque.
Il est patient et impulsif à la fois, tendre et petit dur par moment, concentré et hyperactif à d’autres. L’âge, le terrible Two peut justifier ces sautes d’humeur il me semble mais je me régale quand même à observer ce petit bout d’homme, voir ses réactions, ses observations et sa timidité.

Au parc j’aime l’observer. Je suis du genre à le laisser, le surveiller de loin mais le laisser se pourrir, agir tant qu’il n’y a pas danger. Lui laisser son espace de liberté. Ce samedi, nous y sommes resté même pas une heure. Pas parce que j’en avais marre mais parce que lui m’a demandé de rentrer à la maison. Plusieurs fois même…
Lorsque nous sommes arrivé, il a foncé dans une sorte de bac à sable (je dis sorte car le sable c’est en réalité de la terre blanche crado^^). Il y avait une grande fille avec ses jouets. Cupidon n’avait pas les siens, mais il a l’habitude que les autres prêtent les leur et qu’ils jouent tous ensemble. Naturellement il s’est servit. La petite a récupérer son bien, l’a engueulé et lui n’a rien dit. Il l’observait de loin. Il a essayé de rentrer en contact avec elle en lui lançant discrètement du sable. Elle a remarqué, l’a engueulé et s’est amusé à couvrir son bras de sable. Elle tenait fermement son bras, il se laissait faire. Quand elle eu fini il lui a donné un coup !
Je n’aime pas ces accès de violence, je ne les comprend même pas. La loi de la jungle, la crèche a dû lui apprendre à se défendre ainsi. Mais je n’aime pas du tout, il le sait, je l’élève dans l’éducation non violente mais ça n’a pas l’air de l’empêcher d’avoir ce genre de réaction.

Je lui ai alors expliqué que s’il n’aime pas la façon dont cette petite fille se comporte avec lui, il n’a qu’à partir jouer plus loin mais pas à la frapper. Il est alors allé de lui même lui dire « pardon » et a voulu lui faire un bisou mais le pauvre s’est fait rejeté. Tant pis, je l’invite à jouer avec les autres à d’autres jeux.
Mais le  reste du temps, il est resté dans son coin seul, à faire ses petits jeux à base de bâtons et cailloux sans se mêler aux autres. Est-il aussi timide que sa mère ? Peut-être.
Pourtant quand un bébé est arrivé, il a accouru vers lui avec sourire et « coucou bébé ». Lui a parlé. A parlé à certains adultes également mais les autres enfants ne l’intéressent pas.

A la fête de la crèche la semaine dernière, alors que les autres enfants jouaient ensembles, déguisés, dansaient avec les tatas de la crèche… lui a refusé de mettre son déguisement, jouait dans les arbres tout seul et allait piquer de la bouffe de temps en temps. Pendant que je discutaits je voyais mon petit sauvage, dans ses jeux. Je l’entendais faire le café (avec le bruitage de la machine), je le voyais discuter avec son ami imaginaire, faire des travaux dans la petite maison en plastique mais pas se mélanger aux autres.
Ca m’a embêté je l’avoue. J’aimerais qu’il soit un petit garçon sociable et pas ce petit sauvage. Je me demande toujours si c’est de la timidité. Il va pourtant à la crèche depuis ses 6 mois, je ne suis pas du genre surprotectrice… c’est peut-être tout simplement son caractère.

J’en profite pour demander (comme souvent) comment ça se passe en ce moment à la crèche à sa référente. Comme à chaque fois, les propos sont élogieux, les tatas de la crèche sont fans de Cupidon. « Il est adorable, nous aide beaucoup sans qu’on lui demande rien du tout. Il vient de temps en temps nous demander des câlins. Il est toujours partant pour les activités et concentré. Il mange de tout, très bien et a même un sacré appétit. Il est très débrouillard et plein d’énergie. Mais il passe plus de temps avec les adultes qu’avec les autres enfants. Il n’hésite pas à aller à l’affrontement s’il veut quelque chose mais ne joue pas souvent avec les autres. »

Voilà le portrait peint qui ne dénote pas de ce que j’observe le week end. Mon petit Cupidon aime les adultes et les bébés mais pas trop les autres. Il est attentionné mais sait ce qu’il veut. Doux et colérique, concentré et rêveur. Et surtout curieux, la période des « pourquoi » est ouverte !

Et la cerise sur le gâteau, une imagination débordante ! Tellement débordante qu’il joue avec son ami imaginaire, parle à ses doigts de pieds (il parait que les coquins se disputent entre eux, sacrés doigts de pied !), a peur du noir, scrute le moindre bruit et justifie son refus de dormir dans sa chambre par un « Monsieur ». « Peut pas domi dans mon yit maman, y’a un monsieur dans ma chambre. Il a pi ma place dans mon yit. »…

Cupidon, deuzan et déjà un mystère à décrypter par maman.

cupidon parc

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :